L’OPE est l'observatoire environnemental de l’Andra, l'Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Radioactifs, agence publique et scientifique placée sous la tutelle des ministres chargés respectivement de l'énergie, de l'environnement et de la recherche.

L'OPE s’inscrit dans les activités du service en charge des thématiques environnement et climat au sein de la direction scientifique et technique de l'Andra. Il est financé dans le cadre du projet Cigéo.

Ses activités sont soumises à des évaluations régulières par la Commission Nationale d’Evaluation et le Conseil Scientifique de l’Andra. Il est en outre accompagné par son propre Comité d'Observation et de Suivi (COSOPE) focalisé sur les thématiques écologiques et écosystèmiques et composé de chercheurs extérieurs appartenant exclusivement au domaine universitaire.

En savoir plus

En savoir plus

Le Comité d’Observation et de Suivi (COSOPE) se compose d’experts du monde académique reconnus en France et à l’étranger dans les domaines relevant du périmètre de la recherche menée au sein de l’OPE. Sa principale mission est d'accompagner et d'apporter un regard extérieur et spécialisé sur les études conduites et envisagées par l’observatoire. Le COSOPE est l’un des comités scientifiques spécialisés définis dans le cadre de la gouvernance scientifique de l’Agence. 

L'acquisition et l'exploitation des données sur le territoire sont assurées en collaboration et partenariat avec différentes parties prenantes parmi lesquelles les institutionnels locaux (Chambres d'agriculture, ONF), les collectivités locales, les communes et les exploitants, les associations, des bureaux d'études, des laboratoires de recherche appartenant à différents organismes publics (CNRS, INRAE, Universités).

Afin d'assurer la valorisation et la diffusion des connaissances acquises au sein de la communauté scientifique et du grand public, l'OPE s’inscrit dans les réseaux d’observation environnementaux nationaux et internationaux. Afin de certifier de la qualité des données acquises et des analyses conduites, l’OPE et ses dispositifs s'inscrivent autant que possible dans les processus de labélisation et de validation de ces réseaux idépendants. 

Enfin, l’OPE interagit et coopère avec différents acteurs issus de la sphère publique, privée, et de la recherche en environnement. Il réunit régulièrement ses partenaires pour faire un bilan de ses activités et envisager le développement des activités pour les années à venir.    

En 2010, l'OPE a reçu le label « Système d'Observation et d'Expérimentation sur le long terme pour la Recherche en Environnement » (SOERE) attribué par AllEnvi, l'Alliance nationale de recherche pour l'Environnement. Cette alliance est chargée notamment de coordonner la politique nationale en matière de soutien aux plateformes et infrastructures de recherche dans le domaine des sciences de l'environnement. En 2015, le SOERE OPE a été intégré dans l’infrastructure de recherche OZCAR « Observatoire de la zone critique : application et recherche » nouvellement créées pour coordonner de nombreux observatoires scientifiques Français de la zone critique et par cela assurer la mise à disposition des installations pour une exploitation et une valorisation conjointe des données acquises.

L’OPE est également intégré dans les réseaux :

  • ICOS (Integrated Carbon Observation System) pour la mesure des gaz à effet de serre (GES) en Europe
  • EMEP (co-operative programme for monitoring and evaluation of the long-range transmission of air pollutants in Europe) et MERA (observatoire national de Mesure et d'Evaluation en zone Rurale de la pollution Atmosphérique à longue distance) dédié aux polluants atmosphériques; 
  • RADOME, réseau des stations météorologiques de métropole
  • ACTRIS (Aerosols, Clouds, and Traces gases Research Infrastructure) dédié au suivi des particules
  • OPERA (Observatoire Permanent de la Radioactivité de l’Atmosphère) et Ring of five pour le suivi de la radioactivité aux niveaux nationaux eteEuropéens