Pourquoi un Observatoire Pérenne de l'Environnement ?

L'Andra a mis en place, à travers l’OPE, un ensemble cohérent de moyens d'observation, d'expérimentation et de conservation de données sur l'environnement.

L'OPE permet ainsi :

  • d’établir, par la mesure régulière d’indicateurs physique, chimique, biologique ou radiologique, un état des lieux de l'environnement avant la construction du stockage ;
  • de conserver la mémoire de cet environnement et de son évolution ;
  • de comprendre les interactions et les équilibres écologiques spécifiques des écosystèmes de la zone d’étude et de suivre leurs évolutions sur la durée séculaire du projet Cigéo ;
  • de définir l'origine de toutes perturbations observées qu’elles soient en lien direct avec Cigéo ou en lien avec les effets globaux des pratiques humaines (Changement climatiques, transitions écologique ou énergétique) qui viendront à ces échelles de temps séculaires se s’ajouter aux impacts de Cigéo ;
  • de développer des outils ou des indicateurs permettant d’améliorer la gestion environnementale des zones d’implantation de Cigéo et plus largement de son territoire d’implantation.

Au-delà des objectifs industriels, l'Andra a souhaité faire de l’OPE un observatoire « ouvert » mettant à la disposition de la communauté scientifique ses moyens d'observation.

 

En savoir plus

En savoir plus

La volonté de l'Andra est de créer un véritable pôle de recherche afin de développer des programmes répondant aux principales questions environnementales actuelles : évolution à long terme face aux changements climatiques globaux, aux modifications de pratiques agricoles et sylvicoles, aux implantations industrielles locales du site et à l'aménagement du territoire susceptible d'accompagner la mise en œuvre d'un projet industriel d'une telle ampleur.

Ces suivis et programmes de recherche associés serviront à mieux appréhender les échelles spatiales et temporelles de mesure des paramètres clés du fonctionnement des écosystèmes.

Ces études seront par ailleurs exploitées pour modéliser, anticiper et différencier les impacts et pour développer de nouveaux outils de surveillance ciblant des indicateurs encore plus pertinents pour le suivi de la qualité de l'environnement. Ces travaux s'appuient sur une démarche scientifique menée en partenariat avec les acteurs de la recherche scientifique français et internationaux.

Découvrir nos moyens : Ecothèque, Station atmosphérique, Site expérimental forestier, Stations de suivi des eaux de surface, Stations de suivi des eaux souterraines, Station lysimètrique, Ruches expérimentales, Réseau d'observation de la biodiversité, Réseau de suivi de la qualité des eaux, Réseau d'observation des sols, bases de données

Découvrir nos données : Biodiversité, Qualité de l’environnement, Homme et usage